SEPTEMBRE 2012

La Parole errante à la Maison de l'arbre - 9, rue François Debergue - 93100 Montreuil
Localiser sur un plan

  


Lors des manifestations se déroulant dans la grande salle,

  vous avez accès à l'exposition :   La Traversée des langages d'Armand Gatti


 

Samedi 1er septembre 2012 à 20h30


Grande salle

 

Nouvelle création d'Armand Gatti
Rosa Collective
 

Représentation supplémentaire le samedi 1er septembre à 20h30 : COMPLET

 


=>Plus d'informations sur www.armand-gatti.org


 


Vendredi 21 septembre 2012 à 19h


Au Café-Librairie Michèle Firk (entrée par le 7 rue François Debergue de La Parole errante)


La revue d'enquête et de critique sociale Z présente son numéro 6 sur le nucléaire

 

Site de la revue Z : www.zite.fr




Samedi 22 & dimanche 23 septembre 2012


Grande salle


  L'Amorce   coopérative de diffusion

(détail du programme sur leur site)



 


Du 27 septembre au 5 octobre à 21h
 en septembre les 27, 28 et 29


Grande salle

Valère Novarina
La Chair de l'homme

 

Tarifs : 14€-10€. Réservations : 06 32 38 17 42

Informations :  télécharger le flyer


 


Dimanche 30 septembre de 15h à 19h


Au Café-Librairie Michèle Firk (entrée par le 7 rue François Debergue de La Parole errante)

 

L'oiseau au fond à gauche
collectif pour des écoutes publiques


vous invite à une 1ère séance d'écoutes : 

# 1. Tempêtes et bonaces*

 

* bonace : calme plat de la mer avant ou après une tempête. 


Le projet

 
Un rendez-vous tous les deux mois pour partager une écoute de différentes œuvres sonores autour d'un thème. C'est la proposition qui est faite à partir de ce mois de septembre. Se poser sur un coussin, bien calé-e dans une chaise ou allongé-e sur un tapis pour entendre du documentaire, de la fiction, des paysages sonores en passant par d’autres objets sonores non identifiés. Les sélections se veulent aussi éclectiques que le groupe que nous formons, appelé à s'élargir aux bons vouloirs des auditeurs curieux. On aura le souci de répondre à cette devise : Ecouter c'est bien, mais collectivement c'est mieux, surtout si l'on peut discuter avec les auteurs des œuvres.
Le premier thème est celui de la tempête, celle des éléments qui se déchaînent ou bien de nos tourments intérieurs. Elle peut être par moment bruyante et stridente et parfois laisser la place à un silence qui glace. La tempête est multiple, notre écoute le sera, elle aussi, le dimanche 30 septembre à partir de 15h à La Parole Errante.

Apportez vos coussins !

 

Au programme


Huaribamba, 6min, composition sonore de Christian Galaretta, 2006, silenceradio.org
La radio du poste médical d'Ocoyo reste allumée jour et nuit en cas d'alerte. C'est le seul moyen de communication entre les villes de cette zone qui est une des plus pauvres du Pérou. Huaribamba est le nom d'un village que l'on cherche à joindre ce jour-là, mais sans succès. En effet, des tempêtes provoquent parfois des interférences et des ruptures de communication. Dans ces moments-là, les transmissions radio possèdent d'étranges comportements.


Maremoto, 13min, fiction sonore de Gabriel Germinet, 1924.
En octobre 1921, Radio Paris diffuse Maremoto, la toute première fiction radiophonique. Mais aussi la première panique radiophonique de l'histoire ! Les auditeurs qui captèrent l'émission crurent assister en direct à un authentique naufrage. L'émission fit la une des journaux le lendemain de sa diffusion, et fut interdite par... le ministère de la Marine.


Enfer de zinc, 2min30, paysage sonore de Philippe Vandendriessche, 2005, silenceradio.org
Carlingue brinquebale. Ferraille fracas.
Tempête de nuit dans un hangar à avions du côté de Grimbergen.

 

Tempête 99, 38 min, essai sonore de Benoît Artaud, 2001  
Les récits de la tempête de la fin 1999 par de vieilles et vieux périgourdin-e-s se frottent aux récits de tourments intérieurs par un drômois et un stéphanois. Tempête dehors dans la nuit ; tempête sous un crâne. Un essai radiophonique sur la polysémie des mots pour accéder à l'indicible de ce qui souffle dans nos têtes.


Vendredi hidden track, paysage sonore de Philippe De Jonckheere, desordres.net, 2012
« Soudain la lumière a diminué dans le garage et un orage de grêle s’est abattu sur le quartier, et dans mon dos j’ai entendu une sonorité tout à fait inhabituelle, le tintement de la grêle retransmis par le tuyau de cheminée de la chaudière. Cette sonorité paraissait dérisoire en comparaison des hallebardes qui tombaient. Je suis remonté du garage en hâte pour aller chercher mon appareil-enregistreur, j’ai fait un réglage rapide et j’ai posé l’appareil en équilibre sur le capot de la chaudière et je suis retourné travailler devant l’écran... »

Portsall, 45min, documentaire sonore de Jean-Guy Coulange, 2010 (en sa présence)
Le 16 mars 1978, l’Amoco Cadiz contenant 227 000 tonnes de pétrole s’échoue sur les roches de Portsall et provoque une marée noire de plus de 350 km entre Brest et Saint-Brieuc.

 
Contact : loiseauaufondagauche@gmail.com