50 ans de théâtre vus par les trois chats d'Armand Gatti
Exposition.
Montreuil - Avignon 1987

 

50 ans de théâtre vus par les trois chats d’Armand Gatti 

  

Cette exposition est une rétrospective autour de l’œuvre d’Armand Gatti.  Des témoins de sa vie et de son œuvre en sont, pendant un mois, les guides. Avec Robert Abirached, Lucien Attoun, Raymond Bellour, Alain Crombecque, Armand Delcampe, Bernard Dort, Gabriel Garran, Jean Hustel, Pierre Joffroy, Marc Kravetz, Dorothy Knowles, Jean-Pierre Léonardini, Roland Monod, Heinz Neumann-Riegner, Jack Ralite, Madeleine Rebérioux, Jacques Rosner, Pierre Santini, Max Schoendorff, Vivianne Théophilides, Pierre Vial, André Wilms.

 

Exposition conçue par Stéphane Gatti et Michel Séonnet. Produite par le Centre d'action culturel (C.A.C) de Montreuil et réalisée par La Parole errante. (Montreuil janvier 1987, Avignon juillet 1987). 

 

Affiche : Laurent Pinon / Fonds documentaire Armand Gatti © La Parole errante

 

 

 

 

 

 

Catalogue de l'exposition : Gatti, journal illustré d'une écriture (épuisé) par Michel Séonnet et Stéphane Gatti. Edité par le Centre d'Action Culturel de Montreuil et La Parole errante, 1987. 255 p. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Documentaire autour de l'exposition : 26 visites guidées. VOIR LE DOCUMENTAIRE

Réalisation Stéphane Gatti. Production : Centre d'Action Culturel de Montreuil et La Parole errante, © La Parole errante, 1987. vidéo coul. 55 min.

À l’occasion de l’exposition 50 ans de théâtre vus par les trois chats d’Armand Gatti, présentée à Montreuil en 1987, 26 personnalités (journalistes, directeurs de théâtre, membres du ministère de la Culture, etc.) reviennent sur le parcours d’Armand Gatti. Chacun des intervenants, devant un groupe de visiteurs de l’exposition, évoque de façon personnelle sa rencontre avec l’homme et son oeuvre. L’ordre des interventions reprend chronologiquement la vie d’Armand Gatti. D’abord ses origines pauvres de fils d’immigrés anarchistes installés à Monaco, puis son action dans la Résistance et sa déportation. Les témoignages dessinent peu à peu le portrait de Gatti, puis guident les auditeurs vers son travail théâtral. Le film propose donc un dispositif centré autour de la parole. Pour en souligner l’importance, l’image est grisée (spectateurs et décor comme dans l’ombre), seul l’intervenant est dans la lumière (le coeur du propos). Au fil des discours – parfois lus – de Robert Abirached, Gabriel Garran, Jack Ralite, Jean-Pierre Léonardini, Alain Crombecque, Viviane Théophilidès, Pierre Vial, Lucien Attoun, Marc Kravetz, Madeleine Rebérioux... se confrontent souvenirs et analyses. Se recomposent ainsi les itinéraires multiples du poète, du Résistant, du dramaturge... “On n’est peut-être pas fait pour un seul moi”, disait Henri Michaux cité par Raymond Bellour. Résumé CNC : Tristan Gomez