Février 2010

La Parole errante à la Maison de l'arbre - 9, rue François Debergue - 93100 Montreuil
Localiser sur un plan





Jusqu'à fin mars 2010
La Parole errante présente l'exposition :
Donner à voir - Lucien Bonnafé
En savoir plus



Du 03 au 06 février 2010 à 20h30 et le 7 février 2010 à 17h (grande salle)


Le dit de l'Impétrance
Théâtre


Compagnie De(s)amorce(s)
Texte inédit d'Enzo Cormann
Mise en scène de Thissa d'Avila Bensalah







Faire un film pour faire un film.
Etre connu pour être connu.
A quoi se rattache encore notre nécessité profonde d’être artiste aujourd’hui ? Et à quoi contribuons-nous parfois sans même nous en rendre compte…
Telles sont les questions que nous nous proposons d’explorer à travers cette création.
 

Le dit de l’impétrance est une pièce qui met en scène une comédienne en situation de casting, qui s’interroge intérieurement sur les méandres de son métier et une autre jeune fille, son « alter ego », qui, elle, se questionne sur le sens de sa vie. Ces deux sujets étant amenés à se confronter...          
L’envie de traiter de ce sujet est intrinsèquement liée à ce que nous désirions prononcer à l'aube de notre métier, au début d'un cheminememt artistique commun, comme affirmation d'une parole, d'une interrogation sur notre monde (l'art, le métier de comedien-ne) avant de prétendre explorer le monde au travers de ce prisme (l'art, le théâtre).

Thissa d’Avila Bensalah




Le commerce de l’art, sous couvert d’offrir des représentations révisées du monde, participe à plein des processus d’aliénation qu’il prétend par ailleurs dénoncer : division sociale du travail, réification, marchandisation des échanges, carriérisme, chantage à l’emploi et asservissement des corps sont, parmi bien d’autres prédations, au menu de l’aventure artistique. Je regarde avec horreur la cohorte des jeunes comédien(ne)s qui se pressent à la porte de l’ogre. La pratique du casting me semble symptomatique d’une époque fascinée par les corps souffrants de ses propres victimes.

Enzo Cormann




Interprétation : Thissa d’Avila Bensalah et Laure Gunther
Collaboration artistique : Clémence Larsimon

Lumières et vidéo : Gisèle Pape

Scénographie : Julia Kravstova (avec la participation de Lisa Navarro)

Construction : Eric Patin

Son : Benoît Pelé 

Costumes : Maria Adelia Cardoso Ferreira

Régie générale : Arnaud Guillamon et Charles Deligny

Régie : Leslie Sévenier



Avec des extraits de «Sois belle et tais-toi» de Delphine Seyrig


Télécharger la plaquette du spectacle (lien vers leur site - format PDF)

Avec le soutien de la Région Ile-de-France, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis et de la ville de Montreuil .

Réservations : 06 66 32 12 67 ou desamorces@yahoo.fr


Plein tarif : 12€ / Tarif réduit : 9€ (demandeurs d’emploi, étudiants, retraités)


L'exposition Donner à voir -Lucien Bonnafé
présentée par La Parole errante, sera ouverte avant les représentations :
du 3 au 6 février à 19h et le 7 février à 15h30.


La Compagnie De(s)amorce(s) est en résidence à la Maison de l’Arbre de Montreuil

 .

Ce spectacle se jouera également au Lavoir Moderne Parisien du 09 au 13 mars 2010 à 20h30 -35 rue Léon, 75018 Paris
M° Chateau Rouge.



Samedi 6 février de 19H à 21H (salle : café)


Université Populaire de Montreuil : Montr’up


La révolution espagnole 1936-1939 : Philosophes et révolution libertaire


Avec Michael Paraire, philosophe et co- auteur avec Philippe Paraire de La Révolution libertaire (Ed. Le temps des Cerises)


Artiste du mois : Juan Chica Ventura : artiste-peintre, muraliste présentera ses toiles sur Belchite (en Aragon) décor du village en ruines, témoignage d’une des grandes batailles de 1937,


Contact :
montrup@hotmail.fr



Samedi 13 février 2010 à 14 h et à 18h30 (grande salle)


Les étranges
spectacle de théâtre-forum

Nouvelle création de la Compagnie N.A.J.E avec 48 citoyens et 10 comédiens

Une séance de 14h à 16h30 et une séance de 18h30 à 22h30 avec pause
Entrée gratuite mais inscription obligatoire


Le sujet de notre  travail : 

 


Il s’agit de se poser à nous même la question suivante : que produit sur nous et sur notre société notre manière de traiter les sans papiers. 

Il ne s’agit donc pas de raconter des histoires de personnes sans papiers mais bien de relater les nôtres, celles de ceux qui comme nous sont en situation régulière et s’affrontent à cette question des sans papiers.

 


Le contenu du spectacle à partir duquel nous ferons forum ensemble :

 


Le spectacle est organisé autour de trois questions : comment pouvons nous nous positionner ? Quelles actions pouvons nous mener chacun ? Dans quelle mesure pouvons nous agir entre sentiment d’impuissance et héroïsme ? 

 


Il relate les interviews que nous avons mené de citoyens ordinaires mais aussi nos propres questionnements ;  il met en scène des situations concrètes qui nous ont été apportées par ceux que nous appelons « des experts » et qui sont venus nous apporter leur connaissance du sujet : des situations de solidarité individuelles et collectives avec les migrants et d’autres situations qui se jouent dans nos institutions (pôle emploi, la justice, la police, la préfecture).

 


C’est quoi un spectacle de théâtre-forum ? 


Un théâtre-forum, c’est une des techniques de la méthode du Théâtre de l’Opprimé (Augusto Boal)

.
Un théâtre-forum c’est  une assemblée et c’est une fête. C’est un acte à commettre ensemble.


Sur scène : 58 citoyens et comédiens. Nous jouons une première fois le spectacle, pour que chacun en saisisse le sens.
Nos scènes disent des réalités qui ne nous conviennent pas et en dévoilent les enjeux. Elles sont construites comme des questions : comment faire pour changer cela ? 

Nous rejouons une deuxième fois quelques unes de scènes du spectacle. 

Dans la salle : vous et d’autres, pas des spectateurs passifs mais des acteurs du débat.  Si vous le souhaitez, vous pouvez venir sur scène pour jouer votre point de vue et tenter de faire bouger les choses. 

Aucune intervention ne peut se faire de la salle. Pour intervenir, il faut remplacer le personnage avec lequel on se sent solidaire, parce qu’alors, l’intervention prend le poids de l’action tentée.

Faire forum, c’est s’essayer ensemble à l’action transformatrice et peser ses conséquences. Pour que demain, les choses ne soient plus tout à fait comme avant. 

 




Conditions d’inscriptions :

 


Les deux séances seront limitées à 200 personnes aussi nous vous conseillons de réserver votre place.

Pour réserver, il vous faut : 

1/ Tout d’abord envoyer un email à fabienne.brugel@orange.fr afin d’obtenir confirmation qu’il reste bien de la place.


2/ Puis envoyer un courrier postal confirmant votre demande et comprenant un chèque d’arrhes de 10 € par place réservée. Ce chèque vous sera rendu à votre arrivée le 13 février. Il sera débité si vous ne venez pas ou si vous arrivez moins d’un quart d’heure avant l’heure du spectacle. (Nous avons mis en place cette procédure pour répondre à l’afflux de places réservées et non honorées auquel nous nous sommes confrontés ces dernières années ainsi qu’aux arrivées tardives qui perturbent le spectacle).
L’adresse où envoyer votre inscription définitive et votre chèque d’arrhes est : Cie NAJE, 16 rue des Coquelicots 92160 ANTONY. 


Ce spectacle a pu être créé grâce à l’appui financier de : 

la DGAS, l’ACSE, la Région Ile de France et la Fondation de France. 






Samedi 13 février de 19H à 21H (salle : café)


Université Populaire de Montreuil : Montr’up


La révolution espagnole 1936-1939 : Les femmes espagnoles dans la révolution


Avec Véronique Olivares et Michel Reynaud, auteurs de Le Roman des Glières. La résistance des républicains espagnols au plateau des Glières. 1930/1975, l’Espagne et ses républicains pour témoins dans le XXème siècle (Ed. Tirésias)



Artiste du mois : Juan Chica Ventura : artiste-peintre, muraliste présentera ses toiles sur Belchite (en Aragon) décor du village en ruines, témoignage d’une des grandes batailles de 1937,


Contact : montrup@hotmail.fr



Dimanche 14 février 2010 à 18h (grande salle)

La voix des Rroms

vous invite à fêter la Saint-Valentin Gitane
avec Tony Gatlif, Armand Gatti et de nombreux artistes et musiciens



et aussi
La révolution commence
Mise en scène politique de Tony Gatlif
avec tous les invités mystères


Entrée libre - Repas à pris libre.






Samedi 20 février de 19H à 21H (grande salle)


Université Populaire de Montreuil : Montr’up


La révolution espagnole 1936-1939 : Durruti, luttes et engagement d’un révolutionnaire dans l’expérience libertaire 36-39.


Accompagnement : chant musical.
Avec Juan Chica Ventura, artiste-peintre, muraliste. Chant : Christiane Courvoisier, musique : Michel Glasko.


Artiste du mois : Juan Chica Ventura : artiste-peintre, muraliste présentera ses toiles sur Belchite (en Aragon) décor du village en ruines, témoignage d’une des grandes batailles de 1937,


Contact : montrup@hotmail.fr



Samedi 27 février de 19H à 21H (grande salle)


Université Populaire de Montreuil : Montr’up


La révolution espagnole 1936-1939 : L’exil des espagnols de 39 - « LA RETIRADA ».


Accompagnement : chant musical.
Avec Felip Solé, directeur/réalisateur pour la télévision catalane TV3, réalisateur du documentaire : Exils
Catalogne, 2007 - 55’- documentaire fiction en catalan sous-titré français-inédit.


Artiste du mois : Juan Chica Ventura : artiste-peintre, muraliste présentera ses toiles sur Belchite (en Aragon) décor du village en ruines, témoignage d’une des grandes batailles de 1937,


Contact : montrup@hotmail.fr